L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande une alimentation composée principalement de végétaux.

Voici les 12 recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour une alimentation et un mode de vie sain (adaptation et traduction libre):

Légumes OMS.jpg

  1. Opter pour une alimentation composée d’une variété d’aliments d’origine végétale, plutôt que d’origine animale.
  2. Consommer  une variété de grains entiers (pain, des pâtes et du riz) ou des pommes de terre plusieurs fois par jour.
  3. Manger une variété de légumes et de fruits, de préférence frais et locaux, plusieurs fois par jour (au moins 400g par jour).
  4. Maintenir un poids corporel entre les limites recommandées (un IMC de 18,5-25) en intégrant des niveaux d’activité physique modérés à vigoureux, de préférence tous les jours.
  5. Limiter votre apport en lipides (gras) (pas plus de 30% de l’énergie quotidienne) et remplacer la plupart des gras saturés par des gras insaturées.
  6. Remplacer la viande grasse et les produits carnés par des haricots, des légumineuses, des lentilles, du poisson, de la volaille ou de la viande maigre.
  7. Utiliser du lait et des produits laitiers (kéfir, lait aigre, yaourt et fromage) qui sont faibles en gras et en sel.
  8. Modérer votre consommation de sucres ajoutés en limitant la fréquence des boissons sucrées, des bonbons et autres aliments riches en sucres ajoutés.
  9. Opter pour une alimentation pauvre en sel. L’apport total en sel ne doit pas dépasser une cuillerée à thé (5g) par jour, y compris le sel dans le pain et les aliments transformés, salés et en conserve. (L’iodation du sel devrait être universelle dans les endroits où la carence en iode est un problème).
  10. L’OMS n’établit pas de limites particulières pour la consommation d’alcool car les données montrent que la solution idéale pour la santé est de ne pas en boire du tout, donc moins c’est mieux.
  11. Préparer la nourriture d’une manière sûre et hygiénique. Cuire à la vapeur, au four, faire bouillir ou utiliser le micro-ondes pour aider à réduire la quantité de gras ajouté.
  12. Promouvoir l’allaitement maternel exclusif jusqu’à 6 mois et l’introduction d’aliments complémentaires sûrs et adéquats dès l’âge de 6 mois environ. Promouvoir la poursuite de l’allaitement pendant les 2 premières années de la vie.
    bruno-nascimento-149663

Référence:

http://www.euro.who.int/en/health-topics/disease-prevention/nutrition/a-healthy-lifestyle

Laisser un commentaire